Atlas du Proche-Orient arabe

ISBN : 978-2-84050-797-0
Date de publication : 15/12/2011
Format : 25x18,5
Nombre de pages : 140
Informations : relié, 300 cartes et graphiques, en coédition avec RFI
20,00 €
Disponible

Lorsque l’on évoque le Proche-Orient, c’est avant tout pour parler des contentieux israélo-arabes. On y inclut alors les pays de cette zone de tensions : la Syrie, le Liban, la Jordanie, la Palestine et Israël. L’Égypte est sortie du Proche-Orient en signant les accords de Camp David en 1978.

Espace ouvert à l’époque ottomane, interface entre l’Europe et l’Asie, la région s’est progressivement fermée. Le conflit israélo-arabe a contribué à détourner les investissements et les courants commerciaux de la région, mais surtout, il a eu une influence notable sur la formation des États. Syrie, Liban et Jordanie sont nés en même temps que l’État d’Israël. Certes, ils ont choisi des voies divergentes en matières économique et politique, mais les différences ne sont pas aussi fortes qu’il n’y paraît en raison de leur proximité culturelle.

Dessiner l’unité et la diversité du Proche-Orient arabe contemporain – Syrie, Liban, Jordanie et Palestine –, voici l’ambition de cet Atlas, le premier du genre.


Chapitre I – Géographie et ressources naturelles

Entre la Méditerranée et le désert

Climats « levantin » et « syrien »

Des ressources en eau surexploitées

La dégradation du milieu

Chapitre II – La domination étrangère

L’apparente modernité ottomane

Un puissant communautarisme

Les impérialismes européens

Le partage franco-britannique

La création du Liban chrétien

La Palestine mandataire

Les États éphémères

Chapitre III – Les construction nationales

Le nationalisme arabe et la lutte contre le communautarisme

La réorganisation du réseau de transport après l’indépendance

Le maillage administratif au service de la centralisation

La construction nationale syrienne et le baathisme

Le Liban : triomphe du laisser faire et du communautarisme

Jordanie : une monarchie venue d’Arabie

Chapitre IV – Population et développement

Une population dense et urbanisée

Une croissance démographique galopante

Une population éduquée

Les femmes prennent une part croissante dans la vie économique

Des vagues de réfugiés

Enjeux démographiques et constructions nationales

Chapitre V – Une économie fragile

Commerce, entreprises familiales et peur de l’État

Une agriculture menacée

Une industrie victime de la bureaucratie et de l’Asie

Un tourisme aléatoire

Le défi énergétique

Les hydrocarbures contournent le Proche Orient

Un trafic maritime limité

Une périphérie des pétromonarchies du Golfe

Chapitre VI – L’archipel urbain du Proche Orient

Un réseau urbain dominé par quatre métropoles

Damas dévore ses jardins

Amman la capitale d’un Émirat sans pétrole

Beyrouth : ville éclatée

Alep est réactivée par l’ouverture économique

Chapitre VII – La Palestine en partage

Territoires et populations

Fortes densités et urbanisation

Une démographie de combat

Une économie assistée et contrôlée

Chômage et pauvreté

Le contraste entre Gaza et la Cisjordanie

Le partage de la Palestine 1936-1949

Le partage des territoires occupés

La colonisation juive

La judéisation de Jérusalem

Chapitre VIII – Géopolitique régionale

Le conflit israélo-arabe

L’eau et le conflit israélo-arabe

Le Golan ou l’Alsace-Lorraine syrienne

La stratégie américaine

Le Liban : un État tampon

Le retour de la Turquie

Glossaire

Bibliographie

Maître de conférences à l’Université Lyon 2, directeur du Groupe d’études et de recherches sur la Méditerrannée et le Moyen-Orient.

Sur le même thème