Minerve et les muses

Essais de littérature allemande

ISBN : 978-2-84050-482-5
Date de publication : 12/02/2007
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 576
Informations : relié sous jaquette
36,00 €

Dans La République (livre X, 6076), Platon postule l'incompatibilité du « principe rationnel de l'âme », auquel s'attache le penseur, et du « caractère passionné et varié, facile à  imiter », qui relève selon lui du métier de l'artiste. Cette différence n'a cessé, en Allemagne notamment, de prendre de nouvelles formes ou de se voir contredite au cœur même de la pratique littéraire. À côté d'une écriture qui se développe à  partir du mouvement de sa propre diégèse, se constitue une autre écriture qui inscrit en elle la réflexion et le débat. Confrontant la subjectivité à  des instances de vérité, à  des surmois tout-puissants ou contestés, ou encore à  des savoirs constitués, la littérature remanie ainsi sans cesse l'« ordre de l'œuvre d'art ». Tenue volontiers pour philosophique voire métaphysique, la littérature allemande a ainsi largement sacrifié à  cette présence plus ou moins explicite de l'idée. Toutefois, il ne s'agit pas banalement d'insertion de contenus, ni même de processus de métaphorisation, mais bien d'une extension du champ des possibles, d'une ouverture de la littérature à  de nouvelles poétiques. Du XVIe au XXe siècle, de la crise religieuse inaugurée par la Réforme au marxisme et au surréalisme, le parcours, sélectif, qui fonde ce livre, découvre des permanences et des cohérences où se constitue une forme d'histoire littéraire spécifique et toujours recommencée.

I. La narration et le Salut

1. Le diable, le savoir, le Salut dans l'Histoire du docteur Faust (1587)

2. Théologie et esthétique. Sur le chapitre premier de la Landstörtzerin Courasche de Grimmelshausen

 

II. Rhétorique et pensée critique. La métaphore

3. De Leibniz à Gottsched et Vico. Contestation et restauration de la rhétorique (1690-1730)

4. La parabole, la métaphore et l'oxymore. Sur Les Affinités électives de Goethe

 

III. La scène, la cité, le religieux

5. Le héros tragique et l'histoire dans la Dramaturgie de Hambourg de G.E. Lessing

6. Joseph von Sonnenfels. Vision politique et esthétique théâtrale

7. « Den vielverschlungenen Knoten der Verwirrung/ Zu lösen eines Streichs ». Contre-Réforme et Lumières dans Ein Bruderzwist in Habsburg de Franz Grillparzer

8. Nestroy sur la scène française. Du haut en bas ou Banquiers et fripiers (Mélesville et Carmouche) et Zu ebener Erde und erster Stock (Nestroy)

9. Providence et tragédie chrétienne en Allemagne. Du baroque au romantisme schlegelien

 

IV. L'art, le concept et l'universel

10. La « Weltliteratur » selon Goethe. Réalité et projet

11. Minerve et les Muses. Hegel, Goethe et l'universalisme

 

V. Crise de l'individu, crise du social, que faire de l'héritage ?

12. Un héraut de la germanité ? L'image de Stifter dans l'œuvre de Max Mell

13. La stase impossible. L'épisode des Finazzer dans l'Andreas de Hugo von Hofmannsthal

14. « Der Theodor ist kein Dienstbote, — sondern eben der Theodor » Types comiques et vision du monde dans Der Unbestechliche de Hugo von Hofmannsthal

15. La Montagne magique. Thomas Mann et l'unité du récit

16. L'utopie poétique de l'humanité réconciliée. Ivan Goll, Élégies internationales et Requiem für die Gefallenen von Europa

17 - Ludwig Hohl, lecteur et critique d'André Gide

 

VI. Réel et surréel, mémoire et histoire

18. « Das neue Drama sei enorm ! » Surréalité et grotesque dans le théâtre d'Ivan Goll

19. Walter Benjamin : critique littéraire et moment historique. À propos du surréalisme

20. Le surréalisme en Autriche. Max Hölzer et les Surrealistische Publikationen

21. Une rencontre oubliée. Paul Celan et le peintre Edgar Jené

 

VII. De nouvelles formes pour de nouveaux contenus. L'ancien, le nouveau et leurs avatars

22. Comique et dégradation. À propos des drames de jeunesse de Bertolt Brecht

23. Ut exercitium poësis. Sur la Hauspostille de Bertolt Brecht

24. Entre l'art et l'histoire. Brecht en l'an de disgrâce 1939

25. « Tua res (non) agitur ». Polus, Mei Lanfang, Brecht et l'art du comédien

26. Le Certamen Homeri et Hesiodi — philologie et art dramatique. Friedrich Nietzsche, Wolfgang Schadewaldt, Bertolt Brecht

27. « De nouvelles formes pour de nouveaux contenus ». Le projet brechtien de transformation du théâtre

28. « Es rührt sich nichts ». Constat, échec, statisme dans le théâtre de Martin Walser

 

Index des noms de personnes

Jean-Marie Valentin, professeur à la Sorbonne et à l’Institut Universitaire de France (chaire d’Histoire Culturelle du Monde germanique) est membre du Haut Conseil culturel franco-allemand et de la Deutsche Akademie für Sprache und Dichtung. Il a dirigé aux PUPS en 2005 le volume Le Commerce...

Sur le même thème