Hobbes et le désir des fous

Rationalité, prévision et politique

ISBN : 978-2-84050-526-6
Date de publication : 18/09/2007
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 552
Informations : bibliographie, index
35,00 €

Selon Thomas Hobbes, l’homme est fondamentalement un être de désir. Cela veut dire qu’il est un champ de forces variables, traversé de puissances pouvant s’affronter durement et provoquer de graves délitements des dimensions temporelles. Il s’agit dès lors, dans la composition des puissances humaines, de parvenir à l’équilibre qui soit le meilleur possible. Mais cela implique aussi toujours que le déséquilibre puisse l’emporter : lorsque l’homme ne parvient pas, ou plus, à organiser une gestion rationnelle de ses puissances dans le temps, l’emprise d’une passion particulière et exclusive le faisant sombrer alors dans la folie. Pour Hobbes, le « séisme » de la folie n’ouvre certes aucun accès au sujet pour découvrir une vérité sur lui-même ; c’est toutefois le déséquilibre, et lui seul, qui fournit la lumière adéquate permettant de comprendre comment peuvent se réaliser les conditions de l’équilibre. À ce titre, la folie est alors peut-être le centre véritable de l’anthropologie hobbesienne. Le reconnaître doit conduire à lire à nouveaux frais les principes directeurs de la philosophie politique du « Monstre de Malmesbury », notamment en ce qui concerne la docilité attendue des hommes, docilité entendue au double sens de la capacité à apprendre et de la capacité à obéir à la loi. Agrégé et docteur (Prix John Jaffé 2006 de la Chancellerie des Universités de Paris), Dominique Weber est professeur de philosophie en Première supérieure (Lycée Jules Michelet, Vanves).


Agrégé et docteur (Prix John Jaffé 2006 de la Chancellerie des Universités de Paris), Dominique Weber est professeur de philosophie en Première Supérieure "Lettres et Sciences sociales" au Lycée Lakanal de Sceaux.

Sur le même thème

Derniers événements