Liberté et esclavage

chez les historiens grecs classiques

ISBN : 978-2-84050-688-1
Date de publication : 21/10/2010
Format : 16x24
Nombre de pages : 512
28,00 €

La civilisation de la Grèce classique valorise la liberté avec d’autant plus de force qu’elle repose en partie sur l’esclavage et qu’elle s’est construite en partie par opposition à la Perse soumise au Grand Roi. Ce livre étudie l’interaction de la liberté et de l’esclavage dans les récits des trois historiens Hérodote, Thucydide et Xénophon. Cette dualité traverse leur pensée selon des modalités qui sont analysées systématiquement ici : dissymétries entre l’insistance sur la liberté et le traitement du rôle des esclaves, évolutions internes à l’auteur et selon l’époque, facteurs idéologiques, politiques, littéraires qui influencent le discours historique. Les formes de liberté et d’esclavage engagent la vie dans la cité et les relations internationales, sont collectives ou individuelles, et mènent chez Xénophon à une réflexion post-socratique sur leur sens pour la vie intérieure.

En croisant l’analyse de la liberté et celle de l’esclavage dans des études précises de textes, ce livre ouvre des perspectives nouvelles et éclaire en même temps la méthode historique des trois historiens ainsi que leur dialogue intertextuel. Il enrichit ainsi notre compréhension du discours historique dans le passage du ve au IVe siècle avant notre ère.

 

 

Ouvrage couronné par l'Association des Etudes grecques : Prix Zappas 2011 ( Revue des Etudes grecques, 124, 2011, p. XXXV-XXXVI )

 


Mélina Tamiolaki est maître de conférences en grec ancien à l’université de Crète (département de Philologie).

Sur le même thème