Le passé à l’épreuve du présent

Appropriations et usages du passé au Moyen Âge et à la Renaissance

ISBN : 978-2-84050-545-7
Date de publication : 27/06/2008
Format : 16 x 24
Nombre de pages : 528
34,00 €

En croisant le regard d’historiens et de spécialistes de la littérature, ce livre se propose, à travers le témoignage des productions textuelles et picturales liées à l’écriture, d’analyser les formes d’appropriation et les usages du passé que les hommes, les groupes sociaux et les institutions des XIe-XVIe siècles ont façonnés. Dans le cadre du « régime d’historicité traditionnel » (R. Koselleck) qui caractérise cette période, passé et présent sont intimement liés ; le passé est à la fois disponible pour formuler et légitimer des besoins nouveaux, perpétuellement soumis aux injonctions d’un présent en quête de discours étiologiques et de schèmes légitimants, mais ces usages apparaissent contraints par les résistances de l’héritage à certaines interprétations, par les prescriptions du cadre discursif adopté et par le risque d’accusation d’un mésusage du passé. À partir de la singulière relation que l’écriture établit entre passé et présent, l’ouvrage indique quelques pistes pour comprendre les systèmes de représentation des dynamiques de transformations sociales communs au Moyen Âge et au début des Temps modernes.


Sur le même thème