Le païen, le chrétien, le profane

Recherches sur l’Antiquité tardive

ISBN : 978-2-84050-658-4
Date de publication : 15/10/2009
Format : 16x24
Nombre de pages : 260
Informations : 20 p. d'illustrations en couleur
23,00 €

L’Antiquité tardive (IIIe-VIe siècles) est une époque de profonde mutation. À la survivance de la culture classique se superpose un âge nouveau de la spiritualité, marqué par l’essor et la victoire du christianisme. Quel que soit l’objet particulier d’étude abordé, on ne saurait faire l’économie d’une approche qui tienne compte du fait religieux, omniprésent dans la vie quotidienne et dans la culture de tout Romain de l’époque tardive. Dans sa préface, Jean-Marie Salamito revisite la notion même d’Antiquité tardive. Au cœur du monde gréco-latin des IVe-Ve siècles, se durcit le conservatisme culturel des derniers païens, tandis que la culture antique se transmet au christianisme dans des œuvres profanes, et qu’émergent une société, une littérature et un art proprement chrétiens.


Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé de lettres classiques, Benjamin Goldlust est maître de conférences à l’université Jean Moulin – Lyon 3. Ses travaux de recherche concernent principalement la littérature latine de l’Antiquité tardive. Il est notamment le co-éditeur de Le...

Sur le même thème