Diachroniques n°8

Regards linguistiques sur les éditions de textes médiévaux

Nouveautés
ISBN : 979-10-231-0635-0
Date de publication : 06/04/2021
Format : 14,5 x 21 cm
Nombre de pages : 160 p.
12,00 €

L’essor des grands corpus informatisés, toujours plus précis et plus performants, ne dispense pas les linguistes qui s’intéressent à l’histoire des langues d’une relation aussi directe que possible à la matérialité textuelle, notamment par le biais des éditions de textes. Or les exigences des deux disciplines demeurent sensiblement différentes, la philologie ayant pour vocation première de donner à lire un texte, la linguistique, de suivre la langue au plus près de sa réalité historique. Dès lors, pour cette dernière, les informations mises à disposition par les éditeurs s’avèrent cruciales, qu’il s’agisse d’éditions traditionnelles, d’éditions numériques, ou simplement d’éditions traditionnelles numérisées et réunies pour constituer des corpus informatiques. C’est donc la philologie et ses développements les plus récents qu’interrogent les linguistes dont les contributions sont regroupées dans ce numéro.

Regards linguistiques sur les éditions de textes médiévaux
Julie Glikman & Thomas Verjans

Suivre la lettre du copiste : l’édition critique au service de la linguistique diachronique et diatopique. L’exemple du ms. Paris, BnF, fr 99
Nathalie Bragantini-Maillard

Pour une troisième voie en matière d’édition de textes d’ancien et de moyen français
Laurent Balon

Enjeux philologiques, linguistiques et informatiques de la philologie numérique : l’exemple de la segmentation des mots
Alexei Lavrentiev, Céline Guillot-Barbance & Serge Heiden

L’activité éditoriale comme démarche de représentation de la connaissance : l’exemple de la ponctuation médiévale
Nicolas Mazziotta

Lemmatisation et construction automatique de ressources lexicographiques : les développements du lemmatiseur LGeRM
Sylvie Bazin-Tacchella & Gilles Souvay

Julie Glikman est maître de conférences en linguistique diachronique à l'université de Strasbourg. Elle travaille sur les phénomènes de variation en diachronie.

Thomas Verjans est professeur des universités en sciences du langage. Ses travaux portent sur l’histoire de la langue française et, plus généralement, sur les mécanismes d’évolution des langues. Il enseigne à l’université de Toulouse Jean-Jaurès (ex-Mirail).

Sur le même thème

Derniers événements