51, Genesis

intertextualité - exogenèse

ISBN : 979-10-231-0704-3
Date de publication : 04/02/2021
Format : 22 x 28 cm
Nombre de pages : 247 p.
33,00 €

Toute création, intellectuelle ou artistique, procède à un certain recyclage de formes et de matériaux empruntés à la tradition ou à l’environnement contemporain. La critique des sources interprétait ce phénomène en termes d’imitation et l’intertextualité en termes d’interrelation ; en préférant parler d’exogenèse, la critique génétique y voit une logique d’appropriation transformationnelle aussi décisive que celle de l’autonomie et de la spontanéité créative. L’exogenèse désigne la dynamique qui anime le travail de l’écrivain quand il recherche, sélectionne, modifie et intègre des textes, des modèles ou des informations dont les sources sont extérieures à sa propre écriture. Le concept d’exogenèse a donc reformulé, en termes de processus, la notion d’intertextualité, initialement conçue pour l’interprétation du texte littéraire publié, de manière à la rendre opérationnelle pour élucider les phénomènes temporalisés et volatiles de la genèse. Cette adaptation s’est traduite par un renouvellement substantielle des points de vue critiques, des méthodes d’approche et des objets de recherche. Cette différenciation se fait encore plus sensible aujourd’hui si l’on considère les nouvelles zones d’application non exclusivement textuelles (histoire de l’art, architecture, musique, sciences, etc.) auxquelles les études d’exogenèse entendent apporter leurs contributions, au-delà du domaine spécifiquement littéraire qui reste celui de l’intertextualité.

Pierre-Marc de Biasi et Céline Gahungu, Présentation : La dynamique de l’exogenèse

ENJEUX
Pierre-Marc de Biasi, De l’intertextualité à l’exogenèse
Dirk van Hulle, Stratégies de lecture exogénétiques : approches de l’intertextualité invisible
focus : Emmanuel Pierrat, Intertextualité et exogenèse devant les tribunaux, ou l’exogenèse à la barre
Véronique Montémont et Françoise Simonet-Tenant, L’espace métagénétique : exogenèse, intertextualité, écritures de soi
Jean-Gabriel Ganascia, Détection automatique de phénomènes intertextuels
focus : Monique Sicard, Exogenèse et endogenèse photographiques

ÉTUDES
Anne Herschberg et Jacques Neefs, L’intertextualité ravageuse de Bouvard et Pécuchet
focus : Rémy Arcemisbéhère, Érudition, voyage et écriture : les notes de lecture de Gérard de Nerval sur l’Égypte
focus : Daniel Ferrer, Intertexualité, exogenèse, avant-textualité : le modèle joycien
Jean-Pierre Orban, Comme un voleur qui enrichirait la maison cambriolée : la bibliothèque d’André Schwarz-Bart
Céline Gahungu, À l’épreuve des pères : la phratrie congolaise
Élise Nottet et Karine Germoni, L’exogenèse scientifique et science-fictionnelle scientifique chez Marie Darrieussecq : une poétique de l’escamotage
Olfa Meziou Baccour, Exogenèse d’un projet architectural : à la lumière des entretiens avec Fernando Montès
focus : Éric Pagliano, Le Laocoon en saint Sébastien
focus : Thomas Lacôte, Messiaen et la technique de l’emprunt. Cahiers d’un compositeur récoltant et transformateur

ENTRETIEN
Pierre Michon, « Les voix de l’exogenèse », entretien avec Pierre-Marc de Biasi

VARIA
INÉDIT : Le « passé amoureux d’Alban de Bricoule jusqu’à l’âge de quinze ans et demi » d’après les manuscrits des Garçons de Montherlant, présenté par Pierre Duroisin
ÉTUDE : Claude Coste, Sur la réécriture chez Montherlant : Mais aimons-nous ceux que nous aimons ? et Gardons tout en composant tout •

CHRONIQUES
Alain Boillat, Écrire une série TV de Florent Favard et autres publications consacrées à l’écriture scénaristique : à propos d’une tendance à l’oblitération de la dimension génétique
Irène Fenoglio, L’exposition « Pascal Quignard, fragments d’une écriture » à la Galerie des donateurs de la BnF

Comptes rendus d’ouvrages. Nouvelles acquisitions

Pierre-Marc de Biasi est directeur de recherche à l’Institut des textes et manuscrits modernes où il est responsable de l’équipe « Histoire de l’art ».

Plasticien, écrivain, il est notamment l’auteur de nombreux ouvrages sur Flaubert ainsi que de livres de référence sur la génétique des...

Agrégée, docteure de la faculté des Lettres de Sorbonne Université où elle est chargée de cours, Céline Gahungu est chercheuse associée à l’ITEM/CNRS. Elle y codirige l’équipe Manuscrits francophones. Ses recherches portent sur les archives des littératures africaines. Elle est l'autrice d'un...

Sur le même thème

Derniers événements