L'Esprit et les Lettres

Mélanges offerts à Pierre-Alain Cahné

ISBN : 978-2-84050-758-1
Date de publication : 16/06/2011
Format : 16x24
Nombre de pages : 450
26,00 €

L’esprit et les lettres est un recueil de Mélanges en hommage au grand professeur de l’UFR de langue française de Paris-Sorbonne qu’est Pierre-Alain Cahné. Le livre réunit les contributions des amis universitaires, théologiens et écrivains avec qui Pierre-Alain Cahné a eu des échanges intellectuels au cours de sa carrière.

La spécificité de l’ouvrage est de proposer des articles aussi bien en stylistique, spécialité actuelle de Pierre-Alain Cahné, qu’en linguistique, littérature ou en philosophie, champs explorés tout au long d’un parcours qui a toujours refusé les cloisonnements disciplinaires. On appréciera quelques noms prestigieux comme Jean Mesnard, Président de l’Académie des sciences morales et politiques, Robert Martin, de l’Académie des Inscriptions et belles lettres, ou Jean-Luc Marion, de l’Académie française, et, pour les écrivains, Sylvie Germain, Dominique Barbéris.


Avant-propos par Florence Mercier-Leca

Préface d’Olivier Soutet.

I – Pierre Alain Cahné, un maître à « faire penser »

Liste des principales publications de Pierre Cahné

« Pierre Cahné à l’heure de la relecture ». Entretien avec Pierre Cahné du 15 juin 2010 par Florence Mercier-Leca

« Récit d’une vie ». Discours de remise de la légion d’honneur, prononcé par Pierre Cahné le 7 décembre 2006

Pierre Cahné, La Condition des Grands dans l’œuvre de Pascal : réflexion sur le prince chrétien

Intermède 1 : Petite lapidation par Sylvie Germain

II - Philosophes et grammairiens : les guides du parcours de Pierre-Alain Cahné

Jean Mesnard, Pascal en quête d’une phénoménologie. Le modèle de la raison des effets

Anne Hénault, Un autre Saussure

Dominique Combe, Situation de Gustave Guillaume. Linguistique, psychologie, anthropologie, philosophie

Bernard Pottier, Subjectivité et objectivité dans l’expression de l’infinitude

Daniel Petit, La classification des langues indo-européennes aux temps du paléo-comparatisme

Intermède 2 : Homélie par François Cassingena

Une femme d’ordre par Joëlle Gardes

III. Philosophie et littérature : les Lettres à la lumière de l’esprit philosophique

Jean-Charles Darmon, Éthiques de la diversion et voisinages de « styles » : de Michel de Montaigne à Théophile de Viau

Pierre Brunel, Descartes, Rimbaud, Nietzche. Le cogito contesté

Jean-Luc Marion, Le néant de Mallarmé avec l’angoisse de Heidegger

Françoise Berlan, Clarté et distinction à la mode Régence : Marivaux et l’abbé Girard

Didier Alexandre, Sur la genèse du premier acte de Partage de midi

Jean-Yves Tadié, Les échasses de Montaigne et de Proust

Intermède 3 :

IV. Poésie et stylistique : en quête d’« amitiés stellaires »

Michel Murat, Simplicité et concordance

Rémi Brague, L’immortalité de l’œuvre. D’Horace à Pouchkine

Frédéric Calas, Émotion poétique et ethos féminin : modulations de la voix lyrique dans les Sonnets de Louise Labé Lyonnaise (1555)

Béatrice Marchal-Vincent, André Frénaud et Dostoïevski : sources, souvenirs et rencontres

Intermède 4 :

Petite méditation sur la recherche : à propos du verbe chercher dans l’Évangile de Jean par Anne-Marie Paillet

V. La forme avec le sens : rhétorique et stylistique

Gilles Siouffi, La rhétorique de l’île déserte

Robert Martin, Notules stylistiques sur le Quadrilogue invectif d’Alain Chartier

Véronique Wiel, Regards sur le gothique

Catherine Costentin, La scène judiciaire de L’Apologie du Prince de Marcillac : marqueurs de multi-adressage et naissance d’une écriture duplice

Gilles Declercq, L’épée d’Hippolyte. Étude d’une image-palimpseste

Anne-Marie Garagnon, La parlure d’Arlequin dans Le Jeu de l’amour et du hasard

Pierre-Henri Kleiber, Vie et mort des mots. Le surréalisme ou la terreur dans la lexicographie

Françoise Rullier-Theuret, Le Grand Meaulnes : les feux qu'on allume

Florence Mercier-Leca, La cohésion romanesque dans Sous le soleil de Satan

Anne-Marie Paillet, À la recherche du motperdu : le trou de mémoire chez Proust et Sarraute

Catherine Fromilhague, Une interprétation allégorique de A History of violence (David Cronenberg) : lecture de la dernière scène

Cécile Narjoux, L'imparfait dans Rendez-vous de Christine Angot ou « du récit en puissance »

Intermède 5 : La belle Hollandaise par Dominique Barbéris

Pierre-Alain Cahné, agrégé de lettres modernes et docteur ès lettres, est titulaire d’une chaire de langue française en Sorbonne depuis 1980. Il est, en outre, recteur de l’Institut catholique de Paris depuis 2005.

Ses nombreux travaux sur Descartes et Pascal l’ont imposé...

Sur le même thème