Une syntaxe du sensible

Claude Simon et l’écriture de la perception

ISBN : 978-2-84050-543-3
Date de publication : 24/01/2008
Format : 16 x 24cm
Nombre de pages : 384
28,00 €

Le point de départ de cette étude est une formule : «L’ordre sensible des choses». Elle est de Claude Simon. Elle vise à caractériser une écriture romanesque dynamisée non par les ressorts de la chronologie ou de la logique rationnelle, mais par ceux de la sensation. En ce qui concerne la composition, la progression ou la structure romanesque, le phénomène a été rapidement perçu et abondamment commenté : on n’y reviendra pas. À l’échelle plus locale de l’écriture, au niveau de ce qui fonde tout simplement le style simonien, c’est une autre histoire. Là aussi pourtant, il y a beaucoup à dire, à propos d’une écriture souvent considérée en termes d’impressions et d’effets produits, et finalement fort peu décrite en termes de moyens syntaxiques utilisés. Qu’est-ce que le style de Claude Simon ? Qu’est-ce que la phrase simonienne ? Et d’ailleurs, peut-on parler de phrase simonienne ? Si tel n’est pas le cas, de quoi s’agit-il ? Dans quelle mesure une écriture peut-elle être ainsi structurée par la sensation ? Et d’où vient cette impression très prégnante, à la lecture, de rythme, de scansion, de pulsation ? D’où vient par conséquent cette vitalité pour ainsi dire organique si immédiatement éprouvée par le lecteur ? Tel est le questionnement qui parcourt l’étude dans ses deux grandes étapes, l’une conditionnant la portée de l’autre. La première partie, d’orientation linguistique, est d’autant plus cruciale que l’écriture simonienne ne se fond pas systématiquement dans le moule de la phrase. Cette écriture observe un certain nombre de régularités propres à constituer ce qui peut être appelé une grammaire simonienne, qu’il s’agit donc de décrire. La seconde étape, d’orientation stylistique, prend appui sur cette grammaire pour tenter de comprendre les liens consubstantiels qu’entretiennent chez Claude Simon écriture et sensation.


Une syntaxe du sensible Préface de Georges Molinié Introduction PREMIERE PARTIE Une syntaxe du sensible : étude linguistique CHAPITRE I EXISTE-T-IL UNE PHRASE SIMONIENNE ? I. La phrase A. Problèmes généraux B. Problèmes spécifiques : le statut de la phrase chez Simon b. Le critère sémantique c. Le critère prosodique d. Le critère syntaxique II. Vers une syntaxe transphrastique A. Problèmes généraux B. Problèmes spécifiques CHAPITRE II IDENTIFICATION ET DEFINITION DE LA CLAUSE ET DE LA PERIODE SIMONIENNES I. Segmentation commentée de quatre incipit A. Remarques préliminaires B. Incipit de La Route des Flandres C. Incipit de La Bataille de Pharsale D. Incipit de Triptyque E. Incipit des Géorgiques F. Remarques d'ensemble II. Pour une définition de la clause simonienne A. Principes généraux B. La clause et la proposition C. La clause et la coordination D. La clause et la subordination E. La clause et les syntagmes prépositionnels circonstants F. La clause et le détachement G. Trois critères définitoires de la clause H. Pour une typologie des clauses III. Pour une définition de la période simonienne A. De l'unité aux principes unifiants de la période B. Les limites de la période Conclusion DEUXIEME PARTIE Une syntaxe du sensible : étude stylistique CHAPITRE III ASPECTS DE LA CLAUSE SIMONIENNE I. Syntaxe de la perception en tant que procès : des clauses sous le signe d'un « pouvoir percevoir » A. « Pouvoir voir » et avatars : présence des verbes de perception a. Le verbe « parvenir » b. Les adjectifs de perception c. La périphrase « laisser + VP » B. Pouvoir percevoir : une représentation de la perception C. Syntaxe du verbe de perception II. Syntaxe de la chose perçue A. La corrélation article défini expansions du nom B. Le couple NPh-NSource C. La rà´le de l'adjectif épithète : la caractérisation du perçu III. Élasticité de la clause A. Syntagmes intercalaires : épithètes détachées enchâssées, comparaisons, parenthèses B. Les accumulations C. Les parenthèses Conclusion CHAPITRE IV SYNTAXE INTER-CLAUSALE I. Inter-clausalité et types de clauses A. Premiers constats B. La clause propositionnelle dans la dynamique textuelle C. Le rà´le des clauses participiales D. Le rà´le des clauses a-verbales II. Inter-clausalité et connecteurs A. Inter-clausalité et liens logiques B. Syntaxe inter-clausale : juxtaposition et enchâssement Conclusion Bibliographie Annexes

David Zemmour est agrÆ’©gÆ’© de Lettres modernes et docteur en langue franÆ’§aise. Il enseigne en Classes prÆ’©paratoires aux Grandes ƒâ€°coles ainsi quââ‚à¬Ã¢â€žâÆ’  lââ‚à¬Ã¢â€žâUniversitÆ’©. ââ‚ନIl consacre ses recherches aux liens entre syntaxe et style, ainsi quââ‚à¬Ã¢â€žâÆ...

PrÆ’©sident de l'UniversitÆ’© Paris-Sorbonne

Sur le même thème