Oraison funèbre de Michel-Ange
ISBN : 979-10-231-0758-6
Collections : Carnets italiens
Date de publication : 08/03/2024
Format : 14 x 21 cm
Nombre de pages : 308
Informations : Cahier hors-texte : 16 p.

L’Oraison funèbre que prononça Benedetto Varchi joua un rôle clé dans le dispositif rhétorique et idéologique des funérailles de Michel-Ange, le 14 juillet 1564. De même que la pensée esthétique de Varchi a été occultée par le succès historiographique de Giorgio Vasari, le texte de cette Oraison, inédit en français, a été occulté par le succès d’une description contemporaine anonyme des obsèques, traduite et éditée en anglais en 1964.

Or, l’Oraison de Varchi mérite d’être réévaluée, de par l’originalité du regard porté sur Michel-Ange – Varchi sut voir et défendre un autre Michel-Ange (poète et philosophe) que le triple artiste (peintre, sculpteur et architecte) cristallisé par Vasari et Borghini –, de par l’audace avec laquelle il intégra le républicanisme de l’artiste dans le dispositif célébratif voulu par les Médicis, enfin, pour son lien étroit avec un appareil décoratif disparu, dont l’oraison apparaît comme la colonne sonore.

Cette oraison doit donc être lue moins comme un texte de circonstance que comme le dernier acte de la réflexion esthétique de l’auteur des Deux leçons sur l’art (1550). Au-delà de la mort de Michel-Ange, c’est aussi celle du paragone que célèbre Varchi ; un outil résolument dépassé à l’aube du baroque, dont ces funérailles semblent mettre en scène l’accouchement symbolique.

Édition et traduction de Frédérique Dubard de Gaillarbois.

Introduction. Honor est honorantis aut honorati ?_

 

Vicissitudes critiques

« Refaire » Benedetto Ghirlandaio : le scoop de l’oraison funèbre

Un corps et trois enterrements…

Tensions et divergences

Calculs princiers

Le choix de Varchi

La mort comme spécialité ?

Leçon ou oraison ?

La muse funèbre de Varchi

La mort sculptrice

Oraison ou plaidoirie ?

De l’ange au monstre : métamorphose baroque de Michel‑Ange

L’oraison funèbre comme matrice

Plaquettes et anthologies

Un trio d’exception : Battiferri, Cellini, Paganini

Vu de France

Nouvelles hypothèses iconographiques sur l’appareil décoratif de San Lorenzo

Le dernier acte de la réflexion artistique de Varchi

Funérailles d’artistes

 

Orazione funebre / Oraison funèbre

Notes

 

Bibliographie

Sources

Études

 

Index des œuvres de Michel-Ange

Index général

 

Frédérique Dubard de Gaillarbois, italianiste, a travaillé sur l’art de la guerre, Machiavel, les femmes (guerrières, écrivaines et artistes). Plus récemment, elle s’est consacrée à la littérature artistique (Michel-Ange, Vasari, Cellini, Malvasia). Elle a publié une édition bilingue et critique…

Sur le même thème

Derniers événements