Savoirs et fiction au Moyen Âge et à la Renaissance

ISBN : 978‐2‐84050‐977‐6
Date de publication : 08/06/2015
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 412
28,00 €
Disponible

La littérature du Moyen Âge est réputée pour son orientation didactique. Cette orientation a produit certains de ses chefs‐d’oeuvre, comme le Roman de la Rose, dont la partie attribuée à Jean de Meun s’autorise de la fiction allégorique et romanesque de Guillaume de Lorris pour diffuser un grand nombre de connaissances encyclopédiques passées au crible d’une pensée. Les prologues des oeuvres narratives répètent à l’envi que celui qui possède un savoir ne doit pas le garder pour lui, mais le divulguer largement.

Trois voies s’ouvrent pour cette divulgation : la voie didactique pure (celle des traités, traduits ou non du latin), la fiction scientifique (conçue ad hoc, généralement en recourant à la technique de l’allégorie), et l’insertion de savoirs dans des oeuvres de fiction. Des savoirs nouveaux peuvent venir irriguer des fictions romanesques, comme on le voit dans des proses de la fin du Moyen Âge qui entraînent leur héros vers des terres mises à la mode par les récits de voyages et donc par les savoirs géographiques nouveaux.

Ce sont ces problématiques croisées que ce volume veut approfondir sur une longue durée couvrant le Moyen Âge et la Renaissance, dans l’esprit d’une continuité et non d’une rupture, en montrant que la sensibilité aux découvertes constitue un mouvement de fond qui produit des efflorescences dès l’émergence de notre littérature en langue vulgaire et qui entretient des rapports complexes avec la fiction, qui ne sont pas de rapports d’opposition, et qui demandent à être décrits et mis en lumière.

Introduction, par Dominique Boutet et Joëlle Ducos


I. De l’exposé des savoirs à la création poétique
Étienne Wolff : L’Histoire Auguste : l’irruption de la fiction dans l’histoire
Jean‐Yves Tillette : La poésie hagiographique des Xe et XIe siècles comme support d’un savoir scientifique
Christine Ferlampin‐Acher : Le clerc, la Beste et le Lucidaire : merveilleux et savoir dans quelques romans féériques en prose des XIVe et XVe siècles
Dominique Boutet : Savoirs géographiques et fictions épiques à la fin du Moyen Âge (Esclarmonde, Jean d’Outremeuse, Mabrien)
Laurent‐Henri Vignaud : Un héritage bien encombrant : la relecture des « livres de merveilles » médiévaux par les savants de la Renaissance


II. De l’authenticité des savoirs à la légitimation de la fiction
Valérie Fasseur : La logique combinatoire des romans de Raymond Lulle. Système de savoirs et fictions de l’individu
Jean‐René Valette : Fiction arthurienne et « authenticité théologique » : la Queste del Saint Graal
Catherine Gaullier‐Bougassas : Savoir scientifique et « roman historique » : le Roman d’Alexandre de Thomas de Kent
Didier Kahn : Présence et absence de l’alchimie dans la littérature romanesque médiévale
Neil Kenny : Les rapports entre fiction et savoir envisagés par les paratextes de récits fictionnels en prose, ca 1540-1630

III. Savoirs et métaphore
Joëlle Ducos : Cuer de cire, cuer d’aïmant : la matière comme métaphore
Agathe Sultan : Note sur Jean Molinet : musique et fiction
Frank Lestringant : Le monde dans la barbe de Panurge (Tiers Livre, XXVIII) : l’inscription du savoir cosmographique dans l’oeuvre de Rabelais
Violaine Giacomotto : Christophe de Gamon lecteur de Du Bartas : savoirs et fiction en question
Nadia Cernagora : Fiction, figure, savoir. Métaphore poétique et savoir religieux dans la poésie de la fin du XVIe siècle


IV. Fiction et représentation des savoirs
Francine Mora : Femmes savantes et réflexion sur les savoirs au XIIe siècle : la fiction romanesque au service de l’épistémologie
Sylvie Bazin‐Tacchella : Malades et maladies dans les Miracles de Notre Dame par personnages
Armand Strubel : Le discours de Nature dans le Roman de la rose : une mise en scène des savoirs ?
Jean‐Patrice Boudet : Des savoirs en question sous le règne de Charles V : sorcellerie et astrologie dans le Songe de pestilence
Jean‐Marie Fritz : Mise en fiction de la transmission
du savoir dans les encyclopédies françaises du XIIIe siècle
Isabelle Pantin : Les fables des astres. Continuité et mutation de « l’affichage céleste » à la Renaissance


Bibliographie

Dominique Boutet est professeur de littérature médiévale à l'université Paris-Sorbonne. (contact mail)

Sur le même thème

...
En savoir plus
Indisponible