Contourner l’abîme

Les poètes-combattants britanniques à l’épreuve de la Grande Guerre

ISBN : 979-10-231-0619-0
Date de publication : 25/10/2018
Format : 14,5 x 21 cm
Nombre de pages : 490 p.
23,00 €
Disponible

Le premier conflit mondial qui met fin à l’après-midi doré de l’époque édouardienne signe l’entrée du Royaume-Uni dans le xxe siècle politique et esthétique. La place unique qu’occupe la Grande Guerre dans l’imaginaire collectif britannique participe de la popularité de la war poetry, devenue un véritable lieu de mémoire textuel. Élevés en symboles, les poètes de guerre, tels que Wilfred Owen et Siegfried Sassoon, font aujourd’hui partie intégrante du récit national. Sarah Montin revient sur l’importance de la figure du poète-combattant dans le paysage culturel anglais, tout en étudiant la place de la poésie de la première guerre mondiale dans le canon poétique britannique du xxe siècle.

L’émergence d’une nouvelle forme de war poetry en 1914, écrite principalement au front et distincte de la poésie impérialiste de l’ère victorienne, relance le débat sur le rôle du poète dans la Cité. Hésitant entre un formalisme esthétique dégagé du monde et une morale de l’engagement, la poésie de combattant anticipe les contradictions de toute celle du xxe siècle, tiraillée entre compromission politique et refus de l’Histoire. Troublée par les questions de l’indicible, du trauma et du deuil qui marqueront la contemporanéité littéraire et artistique, à cheval entre le post-romantisme édouardien et l’avant-garde moderniste, la war poetry représente aujourd’hui un texte de référence, problématisant, de la guerre d’Espagne à la guerre en Irak, le rapport du poète britannique à la guerre moderne.

Introduction. Chanter les armes et l’homme d’aujourd’hui

Chronologie : Guerre et poésie anglophone (1914-1919)

 

Première partie. Le poète face à la guerre : genèse de la war poetry

Chap. 1. Poésie de guerre et war poetry : la formation d’un genre

Chap. 2. Être poète-combattant : une expérience littéraire du front

Chap. 3. Émergence d’un langage poétique de guerre

 

Deuxième partie. Un sujet poétique en conflit

Chap. 4. De la biographie au mythe : la construction d’un je poétique de guerre

Chap. 5. Le chœur des soldats

Chap. 6. Tensions vers l’impersonnel


 

Troisième partie. Dépasser, imparfaire, revenir : le war poem inachevé

Chap. 7. Une poésie qui résiste

Chap. 8. Une poétique de l’imperfection

Chap. 9. Contourner l’abîme : poésie et absence

 

Conclusion. Le regard d’Orphée

Bibliographie

Index des poèmes

Index des noms

Ancienne élève de l’École normale supérieure de Lyon, agrégée d’anglais, Sarah Montin est maître de conférences à l’université Sorbonne-Nouvelle. Elle est également traductrice et a publié plusieurs traductions en français des poètes de guerre britanniques, notamment Ivor Gurney et Isaac...

Sur le même thème