Couverture du livre:

Le Théatre d'Arlequin

Comédies et comédiens italiens en France au XVIIe siècle

Epuisé
ISBN : 000-2-84050-246-1
Date de publication : 09/09/2003
25,00 €

Cette gerbe d'études voudrait faire connaître et apprécier le petit massif des comédies écrites de plus en plus complètement en français, à partir de 1681, mais à destination de la troupe italienne de la commedia dell'arte installée à Paris pendant la deuxième moitié de notre XVIIe siècle classique ; cinquante-cinq de ces scènes ou pièces entières ont été publiées par Evariste Gherardi, le dernier Arlequin de la troupe, dans son Théâtre italien de 1700. Qui se plonge dans ce Recueil est vite conquis par la liberté, la gaîté, la fantaisie que marquent les pièces françaises accommodées au théâtre italien. La distribution des seize études rassemblées ici mêle le souci de la chronologie et les approches systématiques. L'installation des Italiens en France est évoquée et des témoignages fournis de leur activité et de leur influence avant 1660. Le bloc central de l'ouvrage est exclusivement consacré à l'analyse du Recueil de Gherardi, théâtre rigoureusement franco-italien. Il y est question tour à tour de l'esthétique des spectacles (jeu théâtral ; bilinguisme ; rôle du chant), de quelques dramaturges marquants comme Fatouville, Palaprat ou Houdar de La Motte, de l'esprit enfin de ce théâtre, parfaitement symbolisé par le personnage de la servante Colombine ? la palette du rire étant très large, du rire mordant et féroce de la satire au rire débridé de la bouffonnerie et du burlesque, en passant par les nuances plus tempérées de l'humour. Une dernière partie du livre est dédiée à quelques prolongements de l'esthétique de l'Ancien Théâtre Italien et publie un texte inédit de Pierre-François Biancolelli.


Sur le même thème