Couverture du livre:

Littérature et société en France au XVIIe siècle

ISBN : 2-84050-204-6
Date de publication : 01/01/2001
22,72 €

Le XVIIe siècle français nous apparaît varié et complexe du point de vue historique, social et littéraire. Le siècle tout entier est un laboratoire exceptionnel d'idées, de mouvements, de groupes, d'individus, dans n'importe quel domaine de la vie.
Si on met de cà´té toute tentative de périodisation par frontières, ruptures et divisions, nous allons découvrir un monde d'une richesse insoupçonnée, des ouvertures dans mille directions, une littérature désirant toujours se dépasser et se modifier. Une tension permanente traverse le XVIIe siècle, multiple, pluriel, constamment en équilibre entre imagination et raison, richesse et clarté. L'ordre imposé par Richelieu, Mazarin et Louis XIV n'efface pas une société vivante et une réalité dialectique, avec un style varié, une pluralité de genres, un débat continu.
L'unité du siècle naît de cette linéarité de mouvements, de ce sens de l'histoire, de sa civilisation marchant le long d'une spirale idéale, dans un éclectisme exceptionnel, au carrefour d'influences et de courants européens.
Pour découvrir cette richesse, il faut replacer les écrivains du XVIIe siècle dans leur monde, avec tolérance, ouverture et réalisme. Le baroque et le classicisme aussi vont retrouver leur juste valeur, axés sur une unité plurielle de progrès constant.
Dans ce quatrième volume, l'auteur confirme ses thèses, en relisant La Carthaginoise de Montchrestien, L'Astrée d'Honoré d'Urfé, la dramaturgie de Jean Mairet, les théories sur la traduction, l'italianisme à  travers les traductions en français, le rà´le de la Méditerranée, le passage du XVIe au XVIIe siècle, avec la proposition d'une nouvelle histoire du Grand Siècle.

Sur le même thème