41. Sciences, techniques, pouvoirs et sociétés du XVe au XVIIIe siècle

Angleterre, France, Pays-Bas/Provinces-Unies et péninsule italienne

ISBN : 979-10-231-0712-8
Date de publication : 14/02/2023
Format : 14,5 x 21 cm
Nombre de pages : 152
15,00 €

Le progrès technique est-il issu du seul esprit de scientifiques, ou le résultat d’un encouragement politique ? La « révolution scientifique » à l’œuvre entre le xvie et le xviiie siècle donne lieu à un foisonnement sans précédent d’innovations scientifiques et techniques ; nombre d’entre elles, néanmoins, répondent à des besoins sociopolitiques clairement exprimés et mettent en scène non la soumission des uns aux autres, mais bien l’introduction d’un fructueux dialogue entre science(s) et pouvoir(s).

Le présent ouvrage offre en partage les résultats de recherches inédites dans le domaine de l’histoire des sciences. Il propose des mises au point historiographiques (concernant les grands champs historiques qu’ont constitué le constructivisme, le positivisme, la révolution scientifique) et des études originales et variées sur des thèmes encore peu explorés : débats autour de l’attraction magnétique, sécularisation des sciences, naissance de la médecine du travail, territorialisation des connaissances techniques, intervention royale dans la recherche d’une méthode de calcul des longitudes, ingénierie des aménagements portuaires. Se dessine ainsi une histoire des sciences dynamique, qui se démarque de la seule étude des découvertes ou inventions spectaculaires, au profit d’une mise en valeur circonstanciée du poids des expérimentations, des progrès techniques, mais aussi des encouragements politiques dans la construction des savoirs à l’époque moderne.

Lucien Bély · Préface

Nicolas Weill-Parot · L’héritage de la physique médiévale et la science moderne. Le cas de l’attraction magnétique

Bruno Belhoste · Science et sécularisation à l'époque moderne : un débat historiographique

Roberto Poma · Santé et sécurité au travail. L’émergence d’une médecine « sociale » à l’époque moderne

Isabelle Laboulais · Mettre les Mines en recueil. Archiver les pratiques d’une administration naissante à la fin de l’Ancien Régime

Aurélien Ruellet · La quête des longitudes (XVe-XVIIIe siècle), site d’observation des rapports entre l’État, les sciences et les techniques

Stéphane Durand · Techniques, technostructure et pouvoirs. Les travaux portuaires en Méditerranée française, XVIIe-XVIIIe siècles

Sur le même thème

Derniers événements