Lettres berlinoises du petit-fils de Diderot à ses parents (1800-1801)
Nouveautés
ISBN : 979-10-231-0696-1
Date de publication : 26/03/2021
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 269 p.
Informations : Édition et commentaire de François Moureau
22,00 €

Les 127 lettres inédites adressées à ses deux parents, Abel et Angélique Caroillon de Vandeul, née Diderot, fille du philosophe, furent rédigées en Allemagne, et à Berlin pour l’essentiel, par leur fils, secrétaire à l’Ambassade de France en Prusse, entre 1800 et 1801. Diderot devient dans cette correspondance un personnage obsédant et une construction mémorielle qui en détermine largement le contenu. Reconnu par l’intelligentsia berlinoise, dont les frères Humboldt, Denis-Simon de Vandeul se sent en mission filiale dans cette Allemagne post-frédéricienne : il recueille les échos de ceux qui l’ont connu, comme le Prince Henri, frère de Frédéric II. Soucieuse alors de contrôler la publication parisienne des œuvres de son père, Mme de Vandeul reçoit à Paris les voyageurs berlinois recommandés par son fils et poursuit avec lui un dialogue sur l’évolution des courants intellectuels contemporains. Il profite, par ailleurs, de la présence à Berlin de Louis Bonaparte pour l’accompagner à travers l’Allemagne et fournir à son père les informations économiques qui intéressent l’industriel. Cette correspondance familiale suivie témoigne de la curiosité sans vraies limites de son auteur pour un univers qu’il découvre et commente dans une période de conflits européens latents.

Préface

Origine du manuscrit
Les deux destinataires
L’épistolier
Un voyage à épisodes
Principes d’édition

Correspondance

Index nominum analytique
Orientations bibliographiques

François Moureau est professeur émérite à l’université Paris-Sorbonne. Auteur d’une thèse couronnée par l’Académie française sur Dufresny auteur dramatique, 1657-1724 (Paris, Klincksieck, 1979), ce spécialiste de l’histoire du théâtre au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles...

Sur le même thème

Derniers événements