Illustrer Proust

L'art du repeint

ISBN : 979-10-231-0731-9
Date de publication : 27/09/2022
Format : 22 x 22
Nombre de pages : 340
36,00 €

« Sous chaque mot chacun de nous met son sens ou du moins son image qui est souvent un contresens. Mais dans les beaux livres, tous les contresens qu'on fait sont beaux », écrit Marcel Proust. Les multiples interprétations visuelles de son œuvre illustrent sa définition du « beau livre », depuis les premières éditions illustrées d’À la recherche du temps perdu jusqu’à la bande dessinée de Stéphane Heuet.

Si Madeleine Lemaire, qui illustra Les Plaisirs et les Jours, publié en 1896, est relativement connue, le travail d’Hermine David reste largement ignoré, sans parler des pointes-sèches de Barbara Zazouline. Ce sont pourtant les frontispices d’Hermine David, réalisés entre 1929 et 1936, qui ont imposé le choix de scènes repeintes successivement par Kees Van Dongen, Philippe Jullian, Emilio Grau-Sala et Jacques Pecnard. Tous ces artistes se sont heurtés au paradoxe de devoir représenter « un peu de temps à l’état pur », qui était l’objectif de Proust.

Reprises et variations se sont succédé dans les éditions illustrées de la Recherche, depuis les in-textes dans celle d’Un amour de Swann de Pierre Laprade dans les années 1930, jusqu’à celle de Pierre Alechinsky, qui l’orne dans les marges, et de Yan Nascimbene, persuadé qu’« il faut illustrer entre les lignes ».

Préface, par Jean-Yves Tadié

 

Introduction

Focus : Proust et les livres à images

 

Chapitre 1. Les Plaisirs illustrés par Madeleine Lemaire

Focus : Quatre moments musicaux de Reynaldo Hahn

 

Chapitre 2. De la Bible historiée de Ruskin aux « vastes enluminures » de Proust

Focus : Maxime Dethomas : esquisses de la Venise de Proust

 

Chapitre 3. Un amour de Swann en images

Focus : Un narrateur fugitif

 

Chapitre 4. Cadrer et rentoiler À l’ombre des jeunes filles en fleurs

Focus : Une belle infidélité : les présences canines

 

Chapitre 5. La ronde des points de vue

Focus : Les paradoxes de l’escalier

 

Chapitre 6. Illustrer le temps, « un espace à quatre dimensions »

Focus : L’« attrait mystérieux » des couvertures

 

Conclusions / Incitations

 

Postface : Illustrations musicales de la Recherche, par Jérôme Bastianelli

 

Chronologie des éditions illustrées d’À la recherche du temps perdu

Galerie des illustratrices et des illustrateurs de la Recherche

 

Ouvrages et articles cités

Index des œuvres de Proust

Index des noms

Emily Eells est professeure à l’université Paris Nanterre. Elle a procuré l’édition de Sodome et Gomorrhe dans la collection « GF » en 1987 et a publié plusieurs articles sur les pastiches de Proust et la genèse d’À la recherche du temps perdu. Elle est l’autrice de Proust’...

Professeure émérite de Washington University, Élyane Dezon-Jones est l’autrice de Proust et l’Amérique (Nizet, 1982), et de Marie de Gournay. Fragments d’un discours féminin (Corti, 1988). Elle a procuré une édition critique du Côté de Guermantes (« GF », 1987) et de...

Sur le même thème

Derniers événements