Le débat d’idées dans le roman français

ISBN : 978-2-84050-708-6
Date de publication : 30/09/2010
Format : 16x24
Nombre de pages : 272
22,00 €

Le débat d’idées peut-il tuer le roman ?

Les dix-huit études ici réunies montrent avec une grande originalité comment au contraire il vivifie le genre en influençant en profondeur le projet, la structure, l’écriture d’œuvres romanesques multiples et comment il constitue un facteur d’unité du roman français à travers les siècles. De Rabelais à Butor, de Mme de Lafayette à Martine Robier, de Robert Challe, Marivaux, Voltaire, Diderot, à Proust, Martin du Gard, Sartre, Vercors, Camus, Aragon, Simone de Beauvoir, en passant par Mme de Staël, Benjamin Constant, Stendhal, Eugène Sue, Flaubert, etc., le roman français invente des mises en scène, des dénouements, des inachèvements qui mettent en relief la confrontation des idées : conversations entre personnages, dialogues du romancier avec son lecteur, échanges entre les peuples de l’Europe, par exemple entre Allemands et Français, joutes théoriques des écrivains entre eux. Par sa large audience, le roman est un puissant moyen de diffuser les idées, que les particularités du genre modifient ou infléchissent inévitablement.

La conclusion pessimiste de cette vaste enquête novatrice met en évidence les menaces que les évolutions récentes du genre font peser sur cette féconde tradition du roman français.


Sur le même thème