Pétrus Borel
Nouveautés
ISBN : 979‐10­‐231‐0557‐5
Date de publication : 28/08/2020
Format : 14,5 x 21
Nombre de pages : 590
24,90 €

Pétrus Borel (1809-1859), surnommé « le lycanthrope », est un auteur rare, longtemps maltraité par la postérité. Théophile Gautier le dépeint comme « le plus parfait spécimen de l’idéal romantique » : il « se promenait, suivi de sa troupe, admiré de tous, fier de son génie, de sa beauté, le coin de son manteau jeté sur l’épaule, traînant derrière lui son ombre sur laquelle il n’aurait pas fallu marcher ».
Le présent ouvrage retrace la « fortune » de ce romantique méconnu, qui compte pourtant parmi les précurseurs de la modernité
littéraire : Baudelaire lui a rendu hommage, Verlaine l’admirait, les surréalistes se sont réclamés de lui.
Le corpus que nous éditons contient une centaine de textes sur « le lycanthrope », publiés entre 1831 et 1915 et dont la moitié n’était pas répertoriée jusqu’à présent. Il dresse le portrait d’un poète anticonformiste, qui avait la passion de l’art et de la liberté, et qui proclamait son engagement en faveur de la république sur un mode provocateur : « Je suis républicain parce que je ne puis pas être Caraïbe. » Il montre aussi comment Pétrus Borel est devenu, de son vivant même, la caricature du romantique exalté.
Il invite enfin à redécouvrir un écrivain au style nerveux et incisif, élégant et spirituel.

Avertissement au lecteur
Remerciements

Préambule :
« Longtemps maltraité par la postérité,…»


Première Partie. Textes

Deuxième partie. Notices biographiques


Troisième partie. Œuvres de Pétrus Borel
 

Spécialiste de Théophile Gautier (Théophile Gautier devant la critique, 1830-1872, Paris, Classiques Garnier, 2016), Aurélia Cervoni a édité, avec Andrea Schellino, Le Spleen de Paris et Les Paradis artificiels de Baudelaire (Paris, GF-Flammarion, 2017 et 2020). Elle...

Sur le même thème