La Voix

Hommage à Pierre Brunel

ISBN : 978-2-84050-637-9
Date de publication : 26/03/2009
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 320
24,00 €

La voix est au fondement de la plupart des constructions imaginaires sur la création du monde, l'avènement de l'écriture et la naissance des littératures. Elle apparaît comme le substrat ancien d'une littérature dont la forme écrite aurait fixé une oralité primitive, comme la trace, dans le texte, d'une énonciation oubliée, comme le témoignage d'une instantanéité disparue dans le déploiement de l'écrit : entre absence et présence. La voix est en effet ce «lieu» privilégié où la langue, la parole et le corps se conjuguent : un timbre, une inflexion, un signe de reconnaissance, s»r et ténu, sensible et subtil à  la fois. C'est pourquoi nombre de critiques littéraires ont eu recours métaphoriquement à  cet «effet de voix» pour modéliser des présences à  configurations variables ou pour théoriser une absence irrémédiable. Entre l'absolu et l'intimité de la voix, son origine et son effacement, cet ouvrage propose d'écouter, d'analyser et de confronter quelques voix singulières pour poursuivre la réflexion, en hommage à  Pierre Brunel.
Pierre Brunel, ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, «cacique» à  l'agrégation de Lettres classiques, a occupé de 1970 à  2008 la chaire de Littérature générale et comparée de l'université Paris-Sorbonne. Membre senior de l'Institut universitaire de France (1995-2005), directeur de l'UFR de Littérature française et comparée, il a été également vice-président du conseil d'administration ; actuellement, comme professeur émérite, il fait fonction de médiateur auprès du Président. Fondateur du Centre de recherche en littérature comparée (CRLC, 1981), il a longtemps géré les Cours de civilisation française de la Sorbonne destinés aux étudiants étrangers. Partant d'une thèse sur Claudel et l'Angleterre, il a élargi sa production scientifique aux aspects les plus divers de la littérature générale et comparée, sans négliger la littérature française : des mythes littéraires à  la musique et à  Rimbaud, dont il est un interprète sans second. Le catalogue de la Bibliothèque nationale de France propose 238 livres de Pierre Brunel.

Pierre Brunel, ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, «cacique» à  l'agrégation de Lettres classiques, a occupé de 1970 à  2008 la chaire de Littérature générale et comparée de l'université Paris-Sorbonne. Membre senior de l'Institut universitaire de France (1995-2005), directeur de l'UFR de Littérature française et comparée, il a été également vice-président du conseil d'administration ; actuellement, comme professeur émérite, il fait fonction de médiateur auprès du Président. Fondateur du Centre de recherche en littérature comparée (CRLC, 1981), il a longtemps géré les Cours de civilisation française de la Sorbonne destinés aux étudiants étrangers. Partant d'une thèse sur Claudel et l'Angleterre, il a élargi sa production scientifique aux aspects les plus divers de la littérature générale et comparée, sans négliger la littérature française : des mythes littéraires à  la musique et à  Rimbaud, dont il est un interprète sans second. Le catalogue de la Bibliothèque nationale de France propose 238 livres de Pierre Brunel.

Sur le même thème