Du Lycée au Musée

ISBN : 979-10-231-0521-6
Date de publication : 08/02/2016
Format : 16 x 24
Nombre de pages : 358
22,00 €

Notre connaissance de la littérature grecque dépend en grande part d’un moment-clé de l’histoire des textes : celui de leur réception et de leur traitement aux mains des érudits de la prestigieuse bibliothèque d’Alexandrie, à l’époque hellénistique (331-323 av. J.-C.). Forts de leur culture littéraire incomparable et d’un accès inédit aux œuvres innombrables recelées par la bibliothèque, ces personnages ont eu un impact considérable sur l’état de nos textes. Mais quelle idée se faisaient-ils au juste des poètes et de leur production ? Comment, à leurs yeux, fallait-il lire les œuvres, que fallait-il en attendre, en corriger, en admirer ?

Aucune lecture n’est dépourvue de présupposés et dans le cas des Alexandrins, ils s’expriment concrètement par des interventions éditoriales et des commentaires critiques. Seule une étude contextuellement fondée de ces commentaires peut permettre d’identifier les critères esthétiques implicites qui les ont suscités. C’est la tâche que se donne cet ouvrage, qui retrace les origines philosophiques de la critique littéraire hellénistique dans les travaux, souvent fragmentaires, de l’école d’Aristote, comblant par le fait même le fossé entre philosophie et philologie, une distinction qui se révèle anachronique en ce qui concerne l’époque hellénistique.

Abréviations

Introduction

Chapitre   I.  Prolégomènes : les  sources   de  la critique ancienne

La bibliothèque d’Aristote à l’époque hellénistique

Les sources de la critique hellénistique

Chapitre II. L’alternative exégétique pré- aristotélicienne

L’allégorèse aux VIe et Ve siècles avant J.-C

Postérité de la méthode allégorique

Rationalisme littéraire et normes du discours

Chapitre III. Le Péripatos et l’interprétation allégorique

Lexis et dianoia dans la Poétique

La vérité des mythes

L’interprétation allégorique et les Questions homériques

Dieux et hommes dans la critique péripatéticienne

Chapitre IV. Aristarque entre réalisme et allégorisme

Scholie D ad Iliadem 5.385

Étymologie et allégorie

Les dieux d’Homère

Monstres, animaux parlants et autres plasmata

Pindare et les sophoi

Ératosthène et les inventions d’Homère

Chapitre V. Matière, structure et limites de l’artefact littéraire

Le statut épistémologique de la mimèsis

La constitution du mythos

Substance et accidents narratifs

Chapitre VI. L’idéal mimétique

Platon et le masque poétique

Poétique de l’absence

La correspondance entre l’homme et l’oeuvre

Chapitre VII. Vox poetae : narrateur et personnages chez Aristote et Aristarque

La vox poetae dans la littérature zétématique

Des voix confondues

Conclusion

Bibliographie
Remerciements

Elsa Bouchard est professeur adjoint en langue et littérature grecques à l’université de Montréal depuis 2012. Elle a publié plusieurs articles dans des ouvrages collectifs et des revues savantes telles que Greek, Roman and Byzantine Studies, Journal of Hellenic Studies et Phronesis...

Sur le même thème