Ovide, le transitoire et l'éphémère

Une exception à l'âge augustéen ?

Nouveautés
ISBN : 979-10-231-0626-9
Date de publication : 25/09/2019
Nombre de pages : 340
28,00 €

Avec l'avènement du principat d'Auguste, la question du temps, associée à la notion d'ordre et à celle de l'éternité de Rome, devient centrale dans la littérature et l'art contemporains du Prince. Dans ce panorama culturel, Ovide, tout au long de son œuvre, des Amours aux Tristes, sans parler des Métamorphoses, décline en d'infinies variations la mutabilité des corps, des institutions, des cités et du monde, soulignant l'impossible fixité de toute chose et affichant la primauté du transitoire et de l'éphémère.

Grâce au regard croisé de spécialistes de la poésie ovidienne et d'historiens de l'art romain, est ici explorée la caractéristique la plus originale de la poésie ovidienne, dans son articulation avec la pensée politique, intellectuelle et esthétique de l'âge augustéen. Sont ainsi examinés le conflit des temporalités, opposant la "Rome éternelle" chère au Prince et la mouvante histoire du monde représentée par Ovide, l'histoire des origines répétée en variations dans l'œuvre du poète, la mise en scène du pouvoir divin et la pensée du transitoire dans le champ des passions.

Introduction
par Hélène Casanova Robin et Gilles Sauron


Première partie
Conflit des temporalités autour du Prince et de la cité


Gilles Sauron, La fin de l'histoire ou une histoire sans fin : Ovide et la mystification augustéenne

Emmanuelle Rosso, Auguste, les Saisons et les Heures. Figures du Temps chez Ovide et dans l’art augustéen

Hélène Casanova-Robin, Poétique des apothéoses dans les Métamorphoses d’Ovide : un transitoire paradoxal ?

Jean-Christophe Jolivet, Empires éphémères, villes disparues : fins de cités dans l’oeuvre d’Ovide

Deuxième partie
Écritures de fondation


Francesca Romana Berno, Ovide et la permanence du Chaos

Marianne Moser, Entre instabilité et continuité : la cosmogonie des Métamorphoses ou le laboratoire de la poétique ovidienne

Anne Videau, Entre mythe et histoire, religion et laïcisation ? : Les Métamorphoses

Maud Pfaff-Reydellet, L’instant suspendu dans les Fastes d'Ovide. Collision des temps et poésie de fondation

Troisième partie
Le pouvoir divin : entre instabilité et institution


Stephen Heyworth, L’instabilité des dieux dans le livre 3 des Fastes d’Ovide

Valentina Torrisi, Une déesse de l'instabilité, selon Ovide : l’Aphrodite de Chypre

Francesca Ghedini & Giulia Salvo, Ovide et les mythes romains

Eleonora Malizia, Le châtiment public d’Arachné : Ovide dans le Forum Transitoire ?

Aurelia Lupi, Ovide et les Niobides de la villa attribuée à Valerius Messalla Corvinus à

Quatrième partie
Penser le transitoire dans le monde augustéen


Mario Labate, Instabilité de l’individu, stabilité du monde : Ovide et le projet augustéen

François Prost, Le transitoire et l'éphémère dans les Tristes et les Pontiques


Hélène Vial, L’éphémère et l’éternel dans le Contre Ibis ou la dernière métamorphose d’Ovide

Bibliographie générale
Index nominum

Hélène Casanova-Robin est professeur de littérature latine à la faculté des Lettres de Sorbonne Université. Spécialiste de poésie, elle a publié de nombreux travaux sur Ovide, ses mythes et sa poétique, et dirigé plusieurs ouvrages collectifs sur la poésie ovidienne (Lecture des Héroïdes d’...

Professeur émérite d'archéologie et d'histoire de l'art romain à Sorbonne Université, Gilles Sauron s'est intéressé au rôle d'Ovide dans les conflits esthétiques et politiques à l'époque augustéenne, notamment dans son livre L'Histoire végétalisée. Ornement et politique à Rome (Picard,...

Sur le même thème