Une décolonisation de la pensée

Études de philosophie afrocentrique

ISBN : 979-10-231-0667-1
Date de publication : 05/01/2021
Format : 14,5 x 21 cm
Nombre de pages : 440 p.
22,00 €

Après les vives polémiques dont il a été l’objet dans le monde académique et non académique, peut-on encore mobiliser le modèle afrocentrique pour penser les questions de notre temps ? Est-il opportun de recourir à ce modèle à l’ère de l’interconnexion des savoirs, de la globalisation et de la « créolisation » et dans quelle mesure permet-il d’analyser le processus de décolonisation de la pensée et des savoirs ? Notre objectif est ici de montrer que dans « l’affaire » de l’afrocentrisme, et les « querelles » épistémologiques et idéologiques qu’il a suscitées, il est encore possible de lire un paradigme critique oeuvrant à la décolonisation de la pensée.
On trouvera dans ce livre un aperçu du débat américain sur l’afrocentrisme avec quelques-uns de ses protagonistes (M. Kete Asante, A. Schlesinger, C. Walker, K. Appiah, B. Obama), une étude de quelques-unes de ses figures africaines (Cheikh Anta Diop, F. Eboussi Boulaga, M. Towa et H. Odera Oruka) et des réflexions sur certains questionnements afrocentriques (la décolonisation de la philosophie et des institutions scientifiques africaines, de la théorie du droit et des droits de l’homme, de la bonne gouvernance, de la citoyenneté et du développement, et la fuite des cerveaux).

Prologue. Le modèle afrocentrique
 

PREMIÈRE PARTIE. L’AFROCENTRISME AMÉRICAIN : SES ENJEUX ET SES ENNEMIS
Chapitre 1. Molefi Kete Asante et la critique de l’eurocentrisme
Chapitre 2. L’afrocentrisme, le Black History Month, ou “la désunion de l’Amérique” ?
Chapitre 3. Cahier d’un impossible retour en Afrique
Chapitre 4. Cahier d’un indispensable retour en Afrique. A propos de Les rêves de mon père de Barack Obama


DEUXIÈME PARTIE. PENSER L’AFROCENTRISME À PARTIR DE L’AFRIQUE
Chapitre 5. Cheikh Anta Diop et les enjeux de l’historiographie
Chapitre 6. Fabien Eboussi Boulaga : la révolution afrocentrique
Chapitre 7. Fabien Eboussi Boulaga : penser les événements et les institutions
Chapitre 8. Marcien Towa et Henry Odera Oruka : traditions orales et transmission de la pensée philosophique

 

TROISIÈME PARTIE. LIEUX DE QUESTIONNEMENTS AFROCENTRIQUES
Chapitre 9. Colonisation, histoire et mémoire. Combats pour le sens
Chapitre 10. La « décolonisation des savoirs » est-elle possible dans la philosophie africaine ?
Chapitre 11. La « décolonisation des savoirs » est-elle possible dans les institutions scientifiques africaines ?
Chapitre 12. Décoloniser la théorie du droit : la pluralité des sources normatives de l’État de droit
Chapitre 13. Faut-il décoloniser la « bonne gouvernance » ? L’Afrique à l’école de la « bonne gouvernance ».
Chapitre 14. Décoloniser la citoyenneté : entre modèles européens et modèles endogènes
Chapitre 15. Décoloniser le développement : quelle culture pour quel développement en Afrique ?
Chapitre 16. Intellectuels africains et patriotisme : à propos de la fuite des cerveaux


Épilogue. L’Afrique peut-elle renaître ?

Postface. Penser un nouvel humanisme après la colonisation, par Alain Renaut

Ernest-Marie Mbonda est professeur d’éthique, de philosophie politique et de philosophie du droit à l’université catholique d’Afrique centrale et à l’Université des Montagnes à Bangangté, au Cameroun, et professeur associé à l’université de Moncton, à l’université du Québec à Montréal et à l’...

Derniers événements