La scène et la coulisse

dans le théâtre du XVIIe siècle

ISBN : 978-2-84050-642-3
Date de publication : 04/11/2011
Format : 16x24
Nombre de pages : 345
LIBRE

La dramaturgie « classique » française, qui s’est dessinée fermement au XVIIe siècle et a marqué le théâtre français jusqu’à l’époque romantique, a déterminé un ensemble de relations complexes entre la scène et les coulisses, lieu nécessaire à l’élaboration technique et imaginaire du spectacle. L’exploration de ces relations au XVIIe siècle est au cœur de ce livre.

Elles sont d’abord envisagées sur le plan de l’élaboration concrète de la représentation : comment ce qu’on n’appelle pas encore la « coulisse » détermine le déroulement et les possibilités du spectacle ; et comment son aménagement est lui-même informé par les exigences de la représentation. Ensuite, par-delà le fonctionnement concret, ce sont les postulats esthétiques engagés par l’organisation matérielle des interactions entre scène et coulisse qui sont examinés. C’est enfin la tension permanente entre l’action représentée sur la scène et celle, construite et imaginée, du hors-scène qui est envisagée selon une perspective dramaturgique et poétique. Où l’on découvrira que cacher dans la coulisse revient à proposer aux spectateurs un monde infini de résonances imaginaires possibles.


Préface de Georges Forestier & Lise Michel

Première partie : Entre scène et coulisse

Espace scénique, espace dramatique, espace textuel : la présence du hors-scène dans les péritextes, Sandrine Berregard (université Marc-Bloch, Strasbourg-II)

Dans les coulisses du texte dramatique : didascalies, régie et lecture, Véronique Lochert (université de Haute-Alsace)

La scène et le hors-scène : les univers parallèles de l’Andromaque de Racine, Ronald W. Tobin (université de Californie, Santa Barbara)

Deuxième partie : Créer la scène

Les Travaux et les Jours. Réfection et création des scènes parisiennes (1644-1647), Sandrine Blondet (université Paris-Sorbonne)

Coulisses, dessus et dessous : les données de l’histoire et leur interprétation esthétique, Pierre Pasquier (université François-Rabelais, Tours et Centre d’études supérieures de la Renaissance)

Troisième partie : Définir les coulisses

Aile, coulisse et cantonade : l’évolution de trois termes de théâtre, Jan Clarke (université de Durham)

Les dessous du théâtre, Laura Naudeix (université catholique de l’Ouest, Angers)

Quatrième partie : Vue des coulisses

Le théâtre vu des coulisses : les « petits métiers » dans la troupe de Molière (1659-1680), Julia Gros de Gasquet (université de la Sorbonne-Nouvelle, Paris-III)

Ce que l’on ne voit pas au théâtre. Comédie-Française, Grand Théâtre de Bordeaux XVIIe et XVIIIe siècles, Anne Quèguiner (université Michel de Montaigne, Bordeaux-III)

Cinquième partie : Le Théâtre sur le théâtre

La Comédie-Française à l’épreuve de ses frontières : le cas du théâtre autoréflexif (1680-1715), Jeanne-Marie Hostiou (université de la Sorbonne-Nouvelle, Paris-III)

Comment l’économie vient au spectacle à la fin du XVIIe siècle, Martial Poirson (université Stendhal, Grenoble-3, UMR LIRE-CNRS Éditions)

Sixième partie : Figurer l’espace dans Le Misanthrope

Le leurre de l’unité de lieu ou les autres théâtres du Misanthrope de Molière, Ariane Ferry (université de Rouen [CEREDI])

L’espace féminin dans le Misanthrope de Molière, Roger Herzel (université d’Indiana)

Septième partie : Son et scène

Les sons des coulisses : Esther et Athalie, Buford Norman (Professeur émérite de l’université de Caroline du Sud)

Les chœurs derrière le théâtre : une utilisation dramaturgique et musicale des coulisses dans l’opéra français sous le règne de Louis XIV, Bertrand Porot (université de Reims Champagne-Ardenne [CERHIC])

Huitième partie : Structurer l’espace chez Molière

La lettre comme objet de structuration de l’espace scénique dans le théâtre de Molière, Magali Brunel (université de Provence, Aix-Marseille)

Le jeu du fermé et de l’ouvert dans les comédies-ballets de Molière, Marie-Claude Canova-Green (Goldsmiths, université de Londres)

Neuvième partie : Imaginer l’ailleurs

Violence : entre scène et coulisse, Johana Porcu (université de Manchester)

« Ils ont dû faire choix ». Quelques pistes pour une lecture et une interprétation des décors à compartiments, Anne Surgers (université Michel de Montaigne Bordeaux-III)

La jouissance des lieux, Henry Phillips (université de Manchester)

Orientations bibliographiques

Index

Georges Forestier est professeur de littérature française du XVIIe siècle, théâtre en particulier, à l'université Paris-Sorbonne. (contact mail)

Lise Michel, professeure assistante de littérature française à l’université de Lausanne, est spécialiste du théâtre français du xviie siècle : elle a notamment participé à l’édition des Œuvres complètes de Molière (Bibliothèque de la Pléiade, 2010) et codirigé des recueils sur des questions de...

Sur le même thème