Malebranche

Mathématiques et philosophie

ISBN : 979-10-231-0562-9
Date de publication : 17/01/2019
Format : 14,5 x 21 cm
Nombre de pages : 384 p.
18,00 €

Héritier de Descartes, Malebranche fut comme son aîné tout à la fois philosophe, métaphysicien et homme de sciences. La postérité n'a pourtant guère retenu son intérêt manifeste pour les sciences exactes, qui irrigue de multiples aspects de sa pensée, de sa conception de la méthode, de la vérité à celle de l'infini et du divin.

En apparence, son rapport aux mathématiques a certes quelque chose d’énigmatique : initié dans un contexte cartésien hostile à certaines méthodes jugées inintelligibles, il semble ensuite les embrasser en adhérant au calcul infinitésimal, se faisant même l'agent de diffusion en France de ces nouvelles mathématiques.

Derrière ce cheminement apparemment sinueux, une véritable continuité nous apparaît clairement. Ce n’est qu’en faisant entrer cette pratique mathématique en résonance avec la constitution de certaines de ses thèses métaphysiques que l'une et l'autre en viennent à s'éclairer mutuellement. Sous cette perspective, l'adoption malebranchiste de nouveaux calculs et de nouvelles opérations constitue un révélateur significatif des évolutions et des invariants de sa philosophie. Elle nous informe également sur les divers chemins qui ont conduit certaines normes et pratiques scientifiques nouvelles à s’imposer dans l'histoire.

 

Introduction

Première partie. La Formation d’une pensée mathématique

La pensée et la pratique mathématiques de Malebranche jusqu’au tournant des années 1690

 

Chapitre I. Mathématiques et méthode, lecture du livre VI de La Recherche de la vérité

1. La Recherche de la vérité et le projet de la méthode

2. Structures comparées du livre VI de la Recherche et des Regulae

3. Méthode et mathématique dans la première partie du livre VI de la Recherche

4. Les regles de la methode

 

Chapitre II. Idées et vérité

1. Connaissance par idées : nombre et étendue intelligible

2. L’un et l’unité

3. La vérité comme rapport d’égalité ou d’inégalité

Deuxième partie. Évolution ou revirement ?

Le virage des années 1690 et la rencontre avec la science leibnizienne

 

Chapitre I. Un document majeur, du calcul intégral, par Nicolas Malebranche

1. Situation du texte

2. Commentaire détaillé

Chapitre II. Malebranche et la connaissance de l’infini

1. Connaître l’infini

2. Présences de l’infini

3. La question du formalisme

 

Chapitre III. Malebranche et la réforme de la physique

1. Malebranche et la physique : une brève recension

2. La stratégie de l’hypothèse physique : le statut de l’expérience

3. L’exemple des lois du choc des corps

Conclusion

Agrégée de philosophie, Claire Schwartz est maître de conférences à l’université Paris-Nanterre, où elle est responsable de la préparation au CAPES et à l’Agrégation. Elle est en outre membre du jury de l’agrégation interne et externe.

Spécialiste de Malebranche, Leibniz et Berkeley, elle...