Communitas regni

La "communauté de royaume" de la fin du Xe siècle au début du XIVe siècle (Angleterre, Écosse, France, Empire, Scandinavie)

Nouveautés
ISBN : 979-10-231-0613-8
Date de publication : 27/11/2019
Format : 16 x 24 cm
Nombre de pages : 352
34,00 €

Les historiens médiévistes hésitent à parler d’État ou de nation quand ils évoquent les entités politiques du Moyen Âge central ; quand il s’agit de désigner une entité politique correspondant à une province, le terme royaume – parfois même en l’absence d’un roi – est moins conflictuel. Existait-il pour autant des communautés politiques spécifiques à l’échelle des royaumes, des « communautés de royaume » ? D’ailleurs, dans plusieurs régions d’Occident, l’usage du syntagme communitas regni caractérisait plutôt la terminologie des programmes politiques des mouvements d’opposition au roi. Les contributions réunies dans ce volume prennent toutefois appui sur cette notion pour proposer un questionnement renouvelé des fondements politiques d’une partie de l’Occident médiéval (Scandinavie, Empire, France, Angleterre et Écosse, pays tchèques), afin de comprendre ce qui en faisait la singularité.

PREMIÈRE PARTIE

LA COMMUNITAS REGNI : APPROCHES TERMINOLOGIQUES, JURIDIQUES ET THÉORIQUES

Michel Bur, À la recherche du mot communitas dans les sources narratives et diplomatiques des xie et xiie siècles
Georg Jostkleigrewe, Terra – populus – rex. La communauté du royaume vue de l’extérieur
Yves Sassier, Un aspect juridique de la « communauté du royaume » : la réflexion des romanistes du Moyen Âge sur la capacité, ou l’incapacité du peuple à contrôler le gouvernant
Lydwine Scordia, Les fondements de la communitas regni dans les questions quodlibétiques de la faculté de théologie de Paris à la fin du xiiie siècle
Karl Ubl, Aristotle and the Empire. Imperium, regnum, and communitas in Albert the Great and Engelbert of Admont
Frédérique Lachaud, La « communauté du royaume » en Angleterre (fin du xiie-début du xive siècle)
 

DEUXIÈME PARIE

LE ROI ET LES PRINCES

Rolf Große, Les princes comme capita rei publice. Le royaume de Germanie aux xie et xiie siècles
Jörg Peltzer, Officiers du roi ou officiers du royaume ? Les grands offices de cour en Angleterre au xiiie et au début du xive siècle
Dominique Barthélemy, Le baronnage français dans les récits de la bataille de Bouvines (1214-1274) et dans la liturgie su sacre royal
Isabelle Guyot-Bachy, Les guerres de Flandre dans le processus de formation de la communitas regni au travers des récits des chroniqueurs français (1214-première moitié du xive siècle)
Jean-Marie Moeglin, Communitas regni et « relations internationales » (xie-xiiie siècle)

 

TROISIÈME PARTIE

LA COMMUNAUTÉ RÉALISÉE

Jean-Christophe Blanchard, L’armorial Wijnbergen est-il un reflet de la communauté du royaume de France ?
Laurence Moal, La Bretagne et la communitas regni sous le règne de Pierre de Dreux (1213-1237)
Grégory Cattaneo, La communauté sans royaume dans l’Islande médiévale
Corinne Péneau, La création d’une communitas regni en Suède (xiiie-xive  siècles)
Alice Taylor, La communauté avant la communitas : les élites et le gouvernement royal en Écosse au xiiie siècle
Éloïse Adde, « Communauté du royaume » et affirmation de la noblesse dans les pays tchèques (xiiie-xive siècles)

 

Conclusions, par Bruno Lemesle

Dominique Barthélemy, agrégé d’histoire, ancien élève de l’École Normale Supérieure et ancien membre de l’Institut universitaire de France, est professeur à Sorbonne-Université et directeur d’études à l’École pratique des Hautes Etudes. Il a notamment publié aux éditions du Seuil en 2012, dans...

Isabelle Guyot-Bachy est agrégée d’histoire et professeur en histoire du Moyen Âge à l’Université de Lorraine (Nancy). Elle travaille particulièrement sur la littérature chronistique médiévale et ses rapports avec la culture politique. Elle a publié en 2017 La Flandre et les Flamands au...

Frédérique Lachaud, agrégée d’histoire et ancienne élève de l’École Normale Supérieure, est professeur en histoire du Moyen Âge à Sorbonne-Université. Ses travaux portent sur l’histoire des pouvoirs dans l’Angleterre médiévale. Elle a publié L’Éthique du pouvoir au Moyen Âge. L’office dans...

Jean-Marie Moeglin, agrégé d’histoire, ancien élève de l’École Normale supérieure et ancien membre de l’Institut universitaire de France, est professeur à Sorbonne-Université et directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études, Il a notamment publié en 2002 chez Albin Michel dans la...

Sur le même thème